C’est quoi être un formateur facilitateur ?

Facilitatrice en dynamique collaborative, j’aborde aujourd’hui l’ensemble de mes formations avec les outils, méthodes et approches issues de la facilitation. Œuvrant dans le monde de l’agilité, du coaching, de la sophrologie et de la sociologie des organisations, cette approche réunie, pour moi, les ingrédients pour une approche dynamique et interactive.

Qu’est-ce qu’un formateur facilitateur ?

A 1er abord, c’est un formateur facilitant les apprentissages à travers une démarche active. Mais cela va bien plus loin. C’est avant tout une posture qui se couple à une boîte à outils, celle de la facilitation.

Qu’est-ce que la facilitation ?

Il s’agit de techniques d’intelligence collective permettant de mettre en mouvement un groupe de personnes autour d’un projet, d’une préoccupation ou d’une problématique. Les participants sont amenés à coconstruire, en s’enrichissant des idées des uns et des autres, tout en prenant du recul sur les situations.

Il s’agit d’une démarche dynamique et impliquante amenant les participants à agir ensemble, tout en répartissant et partageant les temps de paroles.

Dans le monde des entreprises ou de la formation, certaines personnes se mettent, parfois, très en avant ou, au contraire, sont plus effacées. Il n’y a pas de jugement à avoir. Les techniques de facilitation viennent harmoniser ce phénomène en unissant, de façon fluide et naturelle, les visions et les connaissances de chacun.

Pourquoi j’intègre la facilitation dans mes formations ?

De façon opérationnelle c’est pour :

  • mieux connecter les personnes entre elles
  • lever les freins du distanciel
  • apporter une touche innovante et de partage
  • valoriser les savoirs de chacun
  • favoriser une approche active et dynamique
  • faire intégrer les concepts en les utilisant concrètement

Certes ! Mais personnellement, c’est aussi pour une autre raison que je le fais.

En tant que formatrice j’ai tout envie, sauf, de m’ennuyer ! Et qu’est-ce que je peux m’ennuyer à m’entendre parler. Faire de l’information descendante pendant 7 heures, n’importe qui peut le faire. D’ailleurs Youtube et pleins d’autres plateforme en ligne peuvent me remplacer pour transmettre de la connaissance théorique. Or, avez-vous déjà suivi ces vidéos ou conférences, tout en vous disant : ok c’est passionnant, mais comment je passe à l’action ?

Comment j’intègre la facilitation dans mes formations à distance ?

Le principe de la facilitation est de prévoir 3 temps : divergence, émergence, convergence. Je viens donc rythmer les travaux en groupe de cette façon :

  1. Dans un premier temps, en salle principale, j’amène l’apport théorique ou, à minima, j’introduis le sujet que nous allons traiter dans notre séquence pédagogique ;
  2. Pour aborder le thème, je leur propose un atelier d’intelligence collective pour expérimenter et manipuler les notions théoriques. Je pose l’objectif et les attendus ;
  3. Individuellement, les apprenants réfléchissent sur les attendus demandés en les écrivant de leur côté, chez eux, sur une feuille de papier ou autres (phase de divergence)
  4. En sous-groupe, ils partagent sur leurs apports individuels avec une personne chargée d’écriture et/ou dessiner tous ces échanges via un mur virtuel pour conserver une trace qui pourra leur servir pour la suite (phase d’émergence) ;
  5. En salle principale, de façon synthétique, une personne par équipe restitue à l’oral et à l’ensemble des participants ce qui a été partagé dans son propre groupe. L’ensemble des participants convergent ensemble vers une vision globale et commune propre au groupe (phase de convergence) ;
  6. En tant que formatrice, j’apporte des éléments complémentaires en salle principale en illustrant par des apports théoriques que j’adapte en fonction du niveau d’avancement du groupe. Et ici, je suis toujours très surprise du niveau de connaissance final des participants.

En tant que formatrice, je suis ravie de voir mes apprenants jouer avec les concepts en les mettant en action et en débriefant, ensuite, sur leurs propres perceptions des concepts. C’est un excellent moyen de voir comment ils comprennent pour mieux ajuster les apports théoriques. Telle une acuponctrice, je diffuse l’énergie et l’éclairage là où il le faut avec une approche sur-mesure !

Quels sont les retours des participants ?

Voici un extrait des retours d’expérience en fin de formation :

‘’J’ai découvert des outils et la force de l’intelligence collective à distance. Je me sens plus outillé pour l’animation à distance.’’

‘’S’était génial de pouvoir partager tous ensemble et de prévoir des temps d’échange en sous-groupe. ‘’

‘’Je suis venue sans trop de conviction et whoua ! Je suis épaté ! Je ne pensais pas que s’était possible en distanciel ! La dynamique est différente mais tout aussi puissante qu’en présentiel. ‘’

Vous pouvez également retrouver d’autres retours d’expériences, notamment via mes posts Linkedin.

Et vous, qu’avez-vous envie de partager dans vos formations à distance ?

Pour ma part, j’œuvre pour transmettre une expérience et révolutionner, à ma petite échelle, la façon de repenser les interactions et des dynamiques de groupe.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à le liker, commenter, partager et/ou pourquoi pas à suivre ma formation « devenir formateur facilitateur à distance ».

Au plaisir de vous lire,

Merry Strullu

Merry Strullu

Formatrice de formateurs

Formatrice en innovation managériale, transformation de projet et QVT

Coaching sur-mesure et sophrologie

Retrouvez l’article sur Linkedin, en cliquant ici